Archeology of the invisible

Dans un cadre surréaliste, des archéologues déterrent deux sites archéologiques synthétiques. Ils utilisent une méthodologie faite d'outils archéologiques et de relevés géographiques pour proposer un début d’expertise sur le terrain et rendre presque réel le décor et les artéfacts magnétiques déterrés.

À travers la sculpture et le son, je réalise des interprétations actuelles des restes sur lesquels repose notre compréhension des origines de l’humanité. Je redessiner ces objets pour produire une rencontre entre l’être humain du 21e siècle et celui de la préhistoire au travers d’une trace matérielle.

 

Ce projet est à l’origine une recherche plastique et théorique sur la manière dont s’établit une communauté. Quels sont les objets et les espaces qui conditionnent la communication et l’organisation sociale? Pourquoi et de quelle manière les mythes et les croyances sont-ils le ciment de la communauté? En quoi les lieux et objets cultuels régissent-ils la cohésion du groupe? En quoi ces lieux et objets délimitent-ils une zone de partage?